Economie & entreprises

Gestion de projet : quel mode de financement choisir ?

La gestion de projet peut être définie comme une démarche visant à organiser le bon déroulement d’un projet qui est l’objet d’un contrat. Ce contrat peut être interne à une entreprise dans cadre d’une action de développement lié à l’innovation, ou bien de nature commerciale et fondée sur un cahier des charges.

Dans ce dernier cas, le contrat est choisi en fonction du niveau de risque partagé et adapté par des négociations, par exemple pour les contrats forfaitaires clés en main, les contrats à remboursement des coûts ou les contrats à l’avancement.

En quoi consiste la gestion de projet ?

L’aboutissement d’un projet, qui doit comporter un début et une fin bien définis, est conditionné par trois facteurs : la qualité, le coût et le délai. La gestion de projet consiste alors à mettre en œuvre les orientations stratégiques de celui-ci. On parle de gestion de programme ou de gestion de portefeuille si la gestion de projet concerne un ensemble de projets s’inscrivant dans le même objectif.

Dans la pratique, la gestion de projet regroupe la planification, le chiffrage et le suivi du budget, la maîtrise et le pilotage des risques et la coordination des actions des intervenants. Tout le processus doit être tourné vers l’objectif final et doit être adaptable à des modifications en cours de route. Ces changements doivent cependant être maîtrisés. Il s’agit d’une dynamique mobilisant différentes ressources : humaines, matérielles, informationnelles, financières…

Le résultat d’un projet peut être un ouvrage unique comme une route ou une campagne publicitaire, mais également des produits destinés à être diffusé à grande échelle comme un modèle de voiture ou un logiciel. Il doit être spécifique, mesurable, atteignable, réaliste, temporel et éthique. Les experts ont identifié les quatre points essentiels d’une telle démarche : la planification, le processus, les personnes et le pouvoir de décision.

Les modes de financement possibles

L’autofinancement est le financement d’un investissement par les moyens propres à une entreprise. Il est possible d’augmenter la capacité d’autofinancement en faisant notamment appel à de nouveaux actionnaires. Ce type de financement peut, à terme, conduire à une dilution du pouvoir de décision, et ne doit pas être envisagé que pour une entreprise en bonne santé financière, mais convient à des actions d’innovation dans le cas des PME.

Le recours à l’emprunt est conditionné par la capacité d’endettement de l’entreprise. En effet, une entreprise trop endettée sera en difficulté si le marché se rétrécit. Il convient donc de réfléchir à tête reposée sur cette option qui est cependant adoptée par de nombreuses entreprises.

Le crédit-bail, qui permet d’acheter un bien en échange de redevances et éventuellement un droit de propriété à l’échéance, est particulièrement adapté pour les achats de véhicules et de matériel. La raison en est que ce type de contrat permet de bénéficier de garanties de maintenance et de financement de la TVA. L’entreprise dispose alors de biens sans s’endetter.

Enfin, les aides publics représentent également une source de financement à portée de main pour les entreprises qui souhaitent entreprendre des actions d’innovation. Ces aides peuvent être locales, gouvernementales ou provenant de l’Union européenne.

Généralité sur la gestion de projet

Un facteur clé qui distingue la gestion de projet de la simple « gestion » est qu’elle a ce produit final et une durée limitée, contrairement à la gestion qui est un processus continu. C’est pourquoi un professionnel de projet doit posséder un large éventail de compétences  techniques et en gestion de personnel, ainsi qu’une bonne connaissance des affaires.

Les éléments essentiels de la gestion de projet sont les suivants :

  • la définition de la raison pour laquelle un projet est nécessaire
  • la saisie des exigences du projet, la spécification de la qualité des produits livrables
  • l’estimation des ressources et des délais
  • la préparation d’un dossier commercial pour justifier l’investissement
  • obtenir l’accord et le financement de l’entreprise
  • élaborer et mettre en œuvre un plan de gestion pour le projet
  • diriger et motiver l’équipe de réalisation du projet
  • gérer les risques, les problèmes et les changements liés au projet
  • le suivi des progrès par rapport au plan
  • gérer le budget du projet
  • maintenir la communication avec les parties prenantes et l’organisation du projet
  • la gestion des fournisseurs
  • la clôture du projet de manière contrôlée, le cas échéant.

Le choix de mode de financement

Autofinancement

L’autofinancement est l’une des principales sources de financement d’une entreprise, avec le capital et les crédits. Il y a autofinancement si l’activité est rentable et si la décision est prise de ne pas distribuer les bénéfices. En termes comptables, l’autofinancement correspond au bénéfice net après impôt, non distribué, qui se trouve au passif du bilan en termes de réserves et de résultats enregistrés. Il s’agit d’une source de financement particulièrement stratégique pour une entreprise. Le concept d’autofinancement est également souvent discuté au sens large, à savoir la capacité d’une entreprise à s’autofinancer en utilisant ses propres capitaux et sa rentabilité. Cette interprétation inclut alors tout ou partie du financement par capital.

Emprunt

Un emprunt est une somme d’argent que vous recevez d’un ami, d’une banque ou d’un établissement financier en échange du remboursement futur du capital et des intérêts. Il peut être sans garantie, comme un prêt personnel ou un prêt d’avance de fonds. Cependant, une entreprise qui recourt à un emprunt sera sujette à un endettement.

Crédit-bail

Le crédit-bail est un contrat par lequel une partie, le bailleur, accorde le droit d’utiliser un bien particulier pendant une certaine période à l’autre partie, le preneur qui paiera pour le transfert du droit d’utilisation d’un montant fixe régulièrement. Ce type de financement vous garantit une maintenance et de financement de la TVA. Contrairement à l’emprunt, l’entreprise possède des biens sans risques de s’endetter.

Related posts

Comment mener à bien son transfert industriel ?

La meilleure et la pire stratégie de backlinks avec Google en 2019

Pourquoi confier l’organisation de son déplacement professionnel à une agence spécialisée ?