Vie pratique

Assainissement des eaux usées : ce qu’il faut savoir

De nombreux particuliers s’orientent vers l’assainissement individuel pour l’élimination des eaux usées, et les entreprises du secteur s’impliquent beaucoup dans les projets de leurs clients. Quels sont les systèmes les plus courants, et quels sont les critères à retenir pour choisir un professionnel ?

Les principaux systèmes d’assainissement des eaux usées

Les activités humaines causent une augmentation évidente des agents pathogènes dans les eaux usées. Cela représente une grande menace à l’écosystème. Le système d’assainissement a été mis au point pour jouer un rôle de purificateur avant le rejet de ces eaux souillées dans le milieu naturel afin de préserver les nappes phréatiques. Il est à rappeler que les eaux qui sortent de nos habitations, de nos champs et de nos usines contiennent des métaux lourds, des pesticides, des résidus cosmétiques et du carburant.

Le mécanisme d’épuration des eaux usées se matérialise par plusieurs étapes. S’il s’agit d’un système d’assainissement collectif, la collecte des eaux usées se fait via un réseau de raccordement au tout-à-l’égout. Ces eaux usées sont acheminées vers les stations d’épuration à travers un réseau de canalisation, avant de se retrouver dans le milieu naturel. Plus courant dans les zones éloignées des stations de dépollution, l’assainissement non collectif utilise d’autres dispositifs.

Pour les systèmes d’assainissement autonome, seuls trois types sont autorisés. Il y a d’abord le système de fosse toutes eaux qui remplace les fosses septiques. Il recueille aussi bien les eaux vannes que les eaux ménagères. Le système compact convient, quant à lui, aux petites surfaces entourant une résidence secondaire. Enfin, la micro-station convient particulièrement à l’assainissement des eaux domestiques. Elle utilise des bactéries naturelles, coûte un peu plus cher, mais est beaucoup plus rentable sur le long terme.

Comment choisir le bon prestataire ?

En règle générale, l’assainissement se fait sous la direction de la commune, sous le contrôle du Service public d’assainissement non collectif (SPANC). Parfois, la gestion est confiée à une entreprise spécialisée selon la décision prise par les autorités communales. Le professionnel effectue les installations et les rénovations des systèmes, mais aussi à l’examen du sol avant l’ouverture du chantier ainsi qu’au dépannage du matériel.

Pour choisir le bon prestataire, il est judicieux de vérifier la compétence et l’expérience des techniciens. Rien de mieux pour cela que le bouche à oreille ou une demande d’information par téléphone ou en ligne. La réactivité est aussi un critère important, car les travaux d’assainissement sont souvent urgents. Ainsi, pour un chantier dans l’Hérault par exemple, il vaut mieux faire appel à un spécialiste en assainissement à Bessan ou dans une autre localité du département pour que l’intervention puisse se faire rapidement.

Enfin, aucune prestation ne doit constituer une surprise. En d’autres termes, il est plus que conseillé de connaître le tarif de la prestation avant le début de l’intervention. Par ailleurs, ce tarif doit déjà figurer dans le devis présenté dès le départ. À la fin de la prestation, le client ne doit payer que la somme indiquée dans le devis. S’il y a une différence, le prestataire devra en informer son client et attendre son accord avant de faire d’autres travaux.

Related posts

Comment choisir une agence événementielle ?

Décoration murale : tableau déco pour son design intérieur

Quels sont les différents services à la famille ?