Comment sécuriser les accès d’une entreprise ?

La multiplication des risques d’intrusion, de cambriolage et de vandalisme justifie la mise en place d’un dispositif de sécurité et de contrôle d’accès pour gérer les mouvements des personnes et des véhicules. Quels sont les systèmes les plus utilisés, et que dit la loi sur le sujet ?

Quels matériels de sécurité et de contrôle d’accès choisir ?

Dans une entreprise, la sécurité et le contrôle d’accès sont des enjeux majeurs. Cela consiste à identifier les personnes, collaborateurs comme visiteurs, éviter les intrusions des personnes non autorisées, protéger les biens et dissuader les actes de vandalisme. Renforcer la sécurité permet également de réduire les frais liés aux polices d’assurance ou à la réparation des pertes subies. Par ailleurs, des normes et obligations de sécurité sont exigées dans certains secteurs d’activité, notamment l’industrie agroalimentaire et chimique.

Parmi les dispositifs de sécurité et contrôle d’accès adaptés aux entreprises figure le tourniquet, qui peut être automatique ou manuel, en extérieur ou à l’intérieur. Sa fonction est de contrôler les accès piétons à un site. Il peut être renforcé par un portillon en tant qu’accès pour personnes à mobilité réduite. Disponibles en version automatique, manuelle, motorisée, pivotante et coulissante, ces matériels sont souvent fabriqués en acier de construction et équipés d’une serrure anti-vandale.

Le tripode est aussi un excellent allié en matière de sécurité et contrôle d’accès en entreprise. Il s’agit d’une barrière de passage piéton de demi-hauteur pouvant être motorisé ou semi-automatique. Facile à installer et à entretenir, le tripode, qui s’installe en intérieur, est disponible dans de nombreux designs. Ce matériel est idéal pour les grandes entreprises grâce à la trentaine de passages par minute qu’il permet.

Pour le contrôle d’accès des véhicules, la barrière levante, qui est adaptée à un usage intensif, a l’avantage d’être simple d’utilisation. Certains modèles ont été conçus pour la sécurisation des sites industriels où circulent des poids lourds. Ce type de barrière empêche également l’accès des piétons grâce à un rideau de lisse intégral. Disponible en version autoportante ou à rail au sol, le portail coulissant, toute comme la poutre coulissante, convient aux sites susceptibles d’être ciblés par un véhicule bélier.

Quelle réglementation pour les systèmes de contrôle d’accès ?

Un système de sécurité et contrôle d’accès par badge couplé à un logiciel est soumis à un cadre juridique spécifique. Selon le Code du travail, l’employeur a l’obligation d’informer les salariés sur l’existence d’un tel système et sur le traitement des informations qu’il recueille. Il est également dans l’obligation de déclarer les systèmes qu’il a choisir auprès de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL).

Selon toujours le Code du travail, pour calculer les heures supplémentaires et les congés payés, un système de contrôle d’accès doit recueillir les horaires fixés à titre collectif et les horaires fixés à titre individuel. Les horaires variables et les organisations spécifiques, notamment dans le secteur de l’hôtellerie et la restauration, les astreintes, le travail de nuit ainsi que le travail des jours fériés doivent également être pris en compte. En aucun cas, les données recueillies ne peuvent justifier un licenciement.

Related posts

Comment mener à bien son transfert industriel ?

Faut-il acheter ou louer des murs commerciaux ?

7 types de plastiques à découvrir

Profitez de l’impact de traductions parfaites, grâce à PoliLingua

Trois innovations textiles

Impression sur bâche : quelle banderole pour quel besoin ?

Achetez un restaurant : faites le choix d’un département rural

Pourquoi faire appel a un cabinet de conseil en management ?

Moulage Injection Plastique : Les 3 étapes